logo gaec galoche chatenoy le royal bar a lait 71
30 Avenue du Général Charles de Gaulle
71880 Chatenoy le Royal
GAEC Elevage Galoche
"BAR A LAIT"
logo gaec galoche chatenoy le royal bar a lait 71
GAEC Elevage Galoche
"Bar à lait" Châtenoy-le-Royal
30 Avenue du Général Charles de Gaulle
71880 Chatenoy le Royal
GAEC Elevage Galoche
"Bar à lait"
 
 
 
À 16 ans, Andréa est l’une des concurrentes au titre de Miss France agricole 2022. Élevée au milieu des animaux et élève au lycée agricole de Fontaines, elle veut défendre la place de la femme dans ce monde encore très masculin.

 
Dans la famille Galoche, il y a le père, Cédric, éleveur et producteur de lait. Il y a la mère, Anne-Laure, productrice de yaourts et de fromages. Il y a désormais la fille aînée Andréa qui pointe le bout de son nez. Et qui rêve de coiffer sur sa tête de sixième génération d’agriculteurs à Châtenoy-le-Royal la couronne de Miss France agricole 2022. « C’est mon père qui m’a transmis la passion de l’élevage. Je veux travailler avec les animaux », explique la jeune fille de 16 ans. Et pour cela, elle va se lancer dans la génétique bovine. « Je veux arriver à faire les meilleures vaches », confie-t-elle.

Andréa a la passion des vaches. Elle veut travailler dans la génétique animale plus tard. Photo JSL
Défendre la femme en agriculture
Actuellement en première bac pro conduite et gestion d’une exploitation agricole au lycée de Fontaines, elle veut poursuivre avec un BTS production animale puis une licence génétique. La reprise de la ferme, elle la laisse à son frère Loris. Elle souhaite rejoindre un organisme, comme Elva novia, qui aide les éleveurs à sélectionner les meilleures bêtes.
En se présentant, elle veut porter la place de la femme dans le monde agricole. Et là, c’est sa mère qui est un exemple. Elle est repartie étudier pour pouvoir monter l’entreprise de transformation de lait en produits dérivés. « Il y a toujours des personnes qui se font des idées sur la femme dans ce milieu. Nous sommes capables de gérer une exploitation », poursuit-elle. Il faut une certaine force mentale pour y arriver. Et Andréa va certainement la puiser dans sa passion : la danse. « Je fais partie du Givry starlett club depuis l’âge de 5 ans. Je fais de la compétition depuis que j’ai 9 ans. J’aime l’esprit d’équipe. On s’acharne pour réussir et à la fin, les résultats sont là. Il ne faut jamais lâcher même si c’est dur », déclare la lycéenne.
 
Garder le titre à Châtenoy
Miss Agri junior 2021 est déjà châtenoyenne. Il s’agit de Gaëlle Brochot qui était en stage sur l’autre exploitation de Châtenoy-le-Royal au GAEC des Coppis. « C’est la patronne Stéphanie Peulson qui m’a identifiée pour y participer », sourit-elle. Elle va donc tenter de garder la couronne ici.
Source Le JSL Publié le 02 décembre 2021